AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

bienvenue sur the white jewel !

l'équipe vous souhaite la bienvenue sur le forum qui a ouvert le 10 septembre 2017 !

n'hésitez pas à vous lancer dans l'aventure avec un scénario ou un pré-lien,
tout ceci sera récompensé par notre système de points (mais aussi par les rps feelsants qui suivront, ça va de soi )

n'oubliez pas que les compagnons doivent obligatoirement porté un pseudo ne contenant qu'un
prénom, rappelant leur infériorité du point de vue de la cité !

Partagez | 
 
et c'est parti pour le show et c'est parti tout le monde est chaud.

( f/prise) elisabeth olsen - vhen the sun has set, no candle can replace it.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



administrateur

Messages : 260
administrateur
MessageSujet: ( f/prise) elisabeth olsen - vhen the sun has set, no candle can replace it.   Dim 10 Sep - 15:32

Lisbeth Singh

Everyone in me is a bird. I am beating all my wings.



intelligente ; sensible ; créative ; crédule ; franche ; introvertie ; spontanée ; compréhensive ; sage ; curieuse ; incertaine ; loyale ; érudite ; puissance ; organisée ; torturée ; racunière ; pessimiste ; suicidaire ; sans vie ; défaillante ; paranoïaque ; esprit remanié ; souvenirs manipulés.  

informations

( nom, prénoms ) singh, le souvenir d'un père aux rires qui cognent les murs. un héritage qu'elle porte avec fierté. une descendance cachée de la belle lucile.  lisbeth, ça sonne comme un doux chuchotement, c'est aussi puissant et sensible, un vent violent qui fouette le visage mais qui laisse ce sourire incrusté sur les lèvres. aiden, un second prénom peu utilisé, qu'elle a oublié il y a bien longtemps.  
( âge, date et lieu de naissance ) la douce est venu au monde il y a déjà 25 ans, à l'aube du premier jour de l'été, le 21 juin 1974, dans la petite cabane familiale au centre du marais.  
( origines )  des yeux d'un bleu océan à en faire pâlir; des cheveux blonds qui tombent en cascade sur son dos. les origines de la france semblent se refléter chaque jour dans son reflet. pour autant, bien que sa mère possède cet accent singulier, son père était profondément anglais
( STATUT CIVIL )  seule. seule avec ses souvenirs et ses larmes qui ne veulent plus couler de ses yeux. terriblement seule, à s'en sentir plusieurs, parfois.  
( PROFESSION ) elle était brillante pour assembler différentes pierres précieuses et en faire des joyaux à l'extraordinaire beauté. elle était une bijoutière très prisée du commerce. aujourd'hui, elle n'est plus rien, seulement l'ombre d'elle-même.
( SITUATION FAMILIALE ) elle est la seule et unique fille de deux parents extraordinaires qui lui ont offert une enfance des plus comblées malgré les nombreux problèmes d'argent qu'ils étaient obligés de surmonter. son adorable père est décédée des suites d'une intoxication dans les nombreuses usines de la fumée. sa mère est aujourd'hui dame de compagnie pour une famille bourgeoise, les el-hadid. elle n'a donc plus aucune proximité avec une quelconque famille. plus aucune attache.
( CERCLE D'HABITATION ) elle habite à la rose blanche, au milieu de la forêt dans la ferme, entourée d'autres protectrices qui essaient tant bien que mal de transformer la léthargie dans laquelle elle est plongée en une haine destructrice qui pourrait faire tomber les murs des familles fondatrices.
( MILIEU SOCIAL ) elle faisait partie de ces familles pauvres qui n'avaient pas besoin d'argent pour s'aimer et être heureux. aujourd'hui, elle l'est toujours autant. mais pour les membres de la rébellion, l'argent n'a pas de valeur.  
( groupe ) sealed coral pour l'instant. je pense qu'il sera très fort probable qu'elle tombe dans le groupe de la clé noire très rapidement, cela dit. une fois que tout sera remis en ordre dans sa tête.
( crédits ) tumblr pour les gifs.     

histoire et place

( histoire )  lisbeth, c'est une gamine qui est née dans l'amour le plus total. elle est le fruit de cupidon et d'athéna conjugée, elle était la sagesse et la convivialité en personne. choyée dans une maison qui tombait en ruine, rieuse alors que ses habits se remplissaient de trous, elle a toujours apprécié le peu qu'on avait à lui donner. elle a toujours vécu dans une certaine utopie, essayant de remettre aux lendemains les tracas quotidiens. c'est sans doute ça qui a causé sa perte. lisbeth, c'est aussi une protectrice aux pouvoirs étonnants. fière descendante de lucile, elle a écopée de la capacité de contrôler l'air et la terre, avec une facilité parfois étonnante. le gros problème de lisbeth, c'est qu'elle se pensait insubmersible. ça a été d'autant plus compliqué à gérer quand elle a compris que le bateau commençait à couler. elle pensait que son éternel sourire aux lèvres allait la sauver. foutaises. elle est tombée. si vite, si fort, qu'elle a tout perdu. il a fallu un jour, il a fallu un regard, il a fallu qu'elle s'approche trop près pour qu'elle se brûle les ailes. jamie. un nom simple, un nom qu'elle voyait souvent écrits sur les vieux journaux de sa mère mais dont elle n'a jamais réellement fait attention. un nom qui est devenu son angoisse. la première fois où il a posé les mains sur elle, ça a été la fin. elle pensait innocemment aider une personne en détresse et il l'a traîné si fort dans la boue qu'elle en a eu la peau arrachée. abusée, torturée, elle a été enfermée dans les recoins du palais de la maison du lac pendant plus que quatre mois. quatre mois d'horreur, quatre mois qui l'ont changé a tout jamais. oubliée, la gamine aux sourires ravageurs et aux rires qui éclaboussaient les passants. envolée l'innocence et les plaisirs simples de la vie. déboussolée, la petite au coeur grenadine qui devait se marier dans quelques mois. il ne reste plus rien de lisbeth à présent. que des cendres.

( place dans l'intrigue ) c'est une descendante de lucile, une protectrice qui a décidé de souffrir le martyr plutôt que de dévoiler son secret. lors de son enlèvement, elle n'a rien fait. pas une bourrasque de vent, pas un seul tremblement. juste des larmes qui refusaient de couler. pendant des mois, elle s'est contenu. fort, trop fort sans doute. la jeune femme douée qu'elle était n'a pas survécu à toute cette tyranie. aujourd'hui, elle a été recueillie par le reste des protectrices faisant partie de la clé noire. elle se trouve logée, nourrie et blanchie à la rose blanche. elle s'y sent chez elle, près des beautés pures de la nature, de celle que les familles fondatrices n'ont pas réussi à voler, encore. cependant, elle a du mal à se remettre à la pratique des éléments, elle semble avoir perdu beaucoup de ses capacités, à rester enfermée. pour l'instant, elle ne se sent pas prête à mener une rébellion. elle est bien trop détruite de l'intérieur pour ça. mais ses camarades de la rose blanche ne comptent pas la laisser dans cette léthargie. elles veulent l'en sortir, la pousser à utiliser cette haine pour la bonne cause.  





caius andreï / amour de toujours - ex fiancé. lisbeth et caius, ça a tout de suite été une évidence. une enfance partagée, des rires comme des larmes, des baisés sous la pluie et des engueulades sous les arbres. liés comme deux âmes soeurs peuvent l'être, un amour si fort mais pourtant pas passionnel. c'est cet amour qui les a élevés au sommet. elle, dans sa puissance ravageuse; lui, dans son entraînement sans relâche. deux alliés, deux amants aux coeurs connectés, avançant ensemble dans la même direction. et il y a cette bague, petite, trop petite comparée à celle des autres femmes, mais pleines de douceur et de promesses qu'elles n'auront jamais. leurs sourires entremêlés comme leurs doigts. un avenir qui défile comme ils se l'avaient conté autrefois. elle est bijoutière et lui régimentaires, elle l'attend souvent dans le noir lorsqu'il rentre trop tard le soir. mais, plutôt que l'argent, il a choisi la liberté. liberté de n'être qu'un régimentaire de bas étage alors qu'on a toujours vu en lui un gagnant gravissant les échelons. une vie loin d'être parfaite, mais une vie façonnée à leur manière. jusqu'à ce jour. jusqu'à ces mots murmurés à son oreille. "lisbeth n'est plus là, lisbeth a été traînée dans la boue. lisbeth est avec jamie du lac". ça l'a frappé comme une épée en plein coeur, plus tranchante que toutes les autres qui ont pu frôler sa peau. ça l'a fait tanguer aussi, trop fort. c'est à ce moment qu'a commencé sa rébellion, sa folle rébellion. il n'y avait plus d'obstacle et les échelons ont vite été grimpés. déterminé, il s'est retrouvé en moins de quelques semaines aux portes des du lac, le sourire si faux sur les lèvres mais si éblouissant qu'ils n'y ont vu que du feu. et il l'a cherché. des nuits et des nuits, sans relâche. il l'a traqué, ce jamie, jamais il ne l'a laissé disparaître de son champ de vision trop longtemps. ce château, il l'a connu par coeur à force de ses nuits blanches à tâtonner les murs. et pourtant, il n'a pas revu son visage autrement qu'en souvenirs. souvenirs qui s’atrophiaient au fil du temps. de quelle couleur était le bleu de ses yeux? sablé ou effacé ? des questions qui sont restés quatre mois sans réponse. jusqu'au jour où il l'a aperçu, apeurée, quitter précipitamment le jardin enneigé des du lac. et ce jour là, il croit bien que son coeur s'est arrêté. il s'est tout de suite empressé de lui trouver un foyer stable, où elle pourrait retrouver l'amour qui lui a tant manqué. il aurait aimé l'aider, il aurait aimé caresser ses cheveux pendant des heures pour qu'elle puisse oublier un instant, juste un instant, la douleur qui parcoure tout son être. mais elle en a voulu autrement et à chaque fois que son regard a croisé le sien, il était dur, froid et surtout, fuyant. il n'a pas réussi à lui expliquer, il n'a pas réussi à lui dire combien il était désolé de ne pas avoir réussi à la sauver des mains de ce fou à lier. et il s'en veut, tellement. et au fur et à mesure que le temps passe, il s'efforce de l'oublier. de garder dans un coin de sa tête leur amour qui a été complet, et de recommencer sa vie loin d'elle. car il ne mérite pas une fille comme elle, et il sait qu'il ne l'a jamais méritée.    

jamie rainfall / la folie dans son regard. il y a ce genre de pupilles si singulières qu'elles vous marquent à jamais. il y a ce genre de regard, destructeur, empoissonné, qui vous suit toute une vie. c'est sans doute ce qui lui a fait le plus peur, son regard. cette folie qu'elle parvenait à distinguer dans ses iris si clairs qu'elles pensaient les avoir rêvés. mais pourtant, tout ceci était vrai. les mois enfermés dans la pénombre d'où suintait cette odeur ignoble qu'elle l'a assimilé à celle de la mort. parce qu'au fond, il l'a tué. il a fait d'elle un cadavre. elle n'a plus réagi à partir des premiers moments de la torture, quand il lui a enfoncé cette dague dans sa peau, aussi puisement que son membre en elle. et il l'a tué, de toutes les manières que l'on peut tuer une personne si ce n'est physiquement. elle est morte, lisbeth, morte de l'intérieur. elle ne supporte plus le regard des hommes sur elle, elle ne supporte plus leur présence. elle a oublié ce que c'est que de se sentir heureuse, que d'avoir le sourire qui tord les lèvres. elle a oublié ce que c'était que de se sentir, tout court. parce qu'il a brisé tout ce qu'il y avait de bon en elle et, une fois qu'il a vu que son état de léthargie était trop avancée pour qu'elle puisse s'en défaire, il l'a rejeté à la lumière. mais pour elle, il n'y a plus de lumière dans ce monde. il n'y a plus que les cicatrices et les cauchemars qu'on essaie de lui faire vainement oublier.     

the white jewel
thewhitejewel.forumactif.com | 2k17  


❝ darkness is your candle...❞
From dust we are, so all the atoms that were them shall return… to the air and the wind and the trees and the earth and all the living things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewhitejewel.forumactif.com

avatar



sealed coral

Messages : 83
sealed coral
MessageSujet: Re: ( f/prise) elisabeth olsen - vhen the sun has set, no candle can replace it.   Dim 10 Sep - 20:17

toujours aussi amoureuse du scénario, je l'aime d'amour, toi aussi, me voilà donc
tu aime camilla christensen chaton ?
love sur tout ton visage, sinon je change tqt I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



administrateur

Messages : 260
administrateur
MessageSujet: Re: ( f/prise) elisabeth olsen - vhen the sun has set, no candle can replace it.   Dim 10 Sep - 20:21

cleeeeeeeeeeeeeem, j'suis tellement contente que lisbeth te plaise omg !
camilla est parfaite t'inquiète pas ! (je voyais des avatars d'elle j'me disais "elle collerait trop à lisbeth" )
jtm trop de love I love you


❝ darkness is your candle...❞
From dust we are, so all the atoms that were them shall return… to the air and the wind and the trees and the earth and all the living things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewhitejewel.forumactif.com

avatar



administratice

Messages : 364
administratice
MessageSujet: Re: ( f/prise) elisabeth olsen - vhen the sun has set, no candle can replace it.   Dim 10 Sep - 20:22

camilla est trop trop moche, genre eurk, j'comprends trop pq caius il la veut plus en fait What a Face (la grosse pute qui squatte bjr)



I see your red door, I want it painted black, no colors any more, I want them to turn black. I see the girls walk by dressed in their summer clothes, I have to turn my head until my darkness goes. w/ rolling stone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



administrateur

Messages : 260
administrateur
MessageSujet: Re: ( f/prise) elisabeth olsen - vhen the sun has set, no candle can replace it.   Mar 12 Sep - 19:17

scénario pris. I love you


❝ darkness is your candle...❞
From dust we are, so all the atoms that were them shall return… to the air and the wind and the trees and the earth and all the living things.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewhitejewel.forumactif.com



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ( f/prise) elisabeth olsen - vhen the sun has set, no candle can replace it.   

Revenir en haut Aller en bas
 
( f/prise) elisabeth olsen - vhen the sun has set, no candle can replace it.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the white jewel :: ( civil blood makes civil hands unclean ) :: when i wake up all alone
and i'm thinking of your skin
 :: like a wall of stars
we are ripe to fall
-
Sauter vers: